JEU DE RÔLE / ACTION / AVENTURE
 
AccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 [1] Feedback général

Aller en bas 
AuteurMessage
Strike
Chief of Staff
Chief of Staff
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 39
Localisation : Nice

MessageSujet: [1] Feedback général   Lun 31 Jan - 15:32




L'opération FALLEN ANGEL est terminée ! cheers

Comme pour la précédente OP, je commencerai par remercier toutes les personnes qui ont rendu cela possible:

- Ma co-leader, Blood, qui a partagé avec moi le travail d'organisation de cette OP ;
- Claude Jaboulet et sa compagne, pour leur gentillesse et leur disponibilité, qui ont mis à notre disposition un terrain exceptionnel à tarif réduit ;
- Thorcriin, à qui j'ai emprunté l'idée de cette OP ;
- Les équipes participantes :
CONTRACTORS 83, 13° RAP, ZOMBIE, 1th ODA, MEDUZA GREEN et RECONDO SQVAD ;
- Les leaders de faction qui ont dirigé avec talent leurs groupe :
Blou, leader des SAS anglais ; Tombstone, leader des RAP italiens ; Gas, leader des URH français ; Bibi, leader des mercenaires américains ; Eirosenin, leader des mercenaires russes.
- Les membres de ma team pour leur soutien à ce projet ;

et la neige, qui nous a offert le paysage tant attendu !


Vue de la Zone d'Extraction depuis la Zone de Rétention

Comme vous avez pu le voir, le roleplay n'a pas été mis en place à titre individuel dans cette OP : nous avons voulu privilégier le jeu de rôle "par faction", avec des objectifs cachés pour les Suédois et les Italiens et des trahisons inter-coalitions.

Cependant, la fin prématurée de Fallen Angel, due à la victoire des italiens et des français sur les mercenaires, n'a pas permis à ces factions de jouer leur rôle, qui devait intervenir plus tard dans le timeline.

Quoi qu'il en soit, les forces en présence ont fait preuve d'un goût de l'effort qui n'est plus à démontrer : il en fallait pour s'engager sur zone malgré les routes encore enneigées, les altitudes à atteindre, les distances à couvrir et les températures hivernales !


Je laisse la place à vos feedbacks, je posterai des photos de cette journée ainsi qu'un "Rapport officiel" sous peu.

a vos claviers ! Very Happy


Dernière édition par Strike le Mar 1 Fév - 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://rprc.forumactif.us
Gas

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: [1] Feedback général   Lun 31 Jan - 23:54

Petit Feedback
- 8h arrivée sur le terrain, on gare la voiture au village de Collongues.
- Prise de contact avec Tombstone, qui localise et sécurise le satellite. Nous progressons donc prudemment à travers les bois, en longeant le lit de la rivière. Tombstone nous aide à nous situer par téléphone, et nous mener jusqu'à lui.
- 11h28 arrivée sur la zone du crash.
- Partie de cache-cache avec les éléments du satellite éparpillés sous la neige, avec l'aide des Contractors 83. On a fini par demander quelques indications, car impossible de trouver ces putains d'éléments sans faire fondre toute la neige autour du crash. Durée -> Environ 1h il me semble.
- Environ 13h, nous mettons en place un moyen de transport à l'aide d'une bâche, sur laquelle on fait glisser le satellite, lui même soulevé par deux sangles tenues par un de mes gars. Nous sommes 4 à déplacer l'engin d'environ 45kg (même 5 à un moment avec un Contractor 83)
Au bout de 700 mètres (?) on se pose, épuisés non pas vraiment du poids de la bête, facile à déplacer sur 10 mètres en le soulevant, mais épuisé de la manœuvre et des obstacles. Il faut se rendre a l'évidence, l'engin est trop lourd pour nous 4, meme si nous nous y attendions.
- On fait halte, les italiens contactes les suédois pour qu'ils descendent de leur point d'observation. Entre temps, nous somme pris d'assaut par des ennemis fatigués de ne rien faire, et s'élancent sur nous, au milieu d'un terrain à découvert.
Après quelques pertes, et un beau contournement des Italiens, nous finissons par avoir raison d'eux à l'aide de grenades, de billes et de morceaux de satellite dispersé ça et là …
- L'échange de tir dure environ 20minutes.
- Voilà fin de partie.


Dernière édition par Gas le Mar 1 Fév - 19:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eirosenin

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: [1] Feedback général   Mar 1 Fév - 0:08

Pour moi, Eirosenin, Sergent dans la Spetsnaz spécialisé dans les opération secrète, tout ne commence pas le 30 Janvier de l'année 2011 mais bien avant. Tout cela commence le jour de la réception de cette mission...

Le 14 Octobre 2010 à 18h45 quand la mission tombe c'est un nouveau challenge que nous propose nos camarade de la Mère Russie : Récupérer la mémoire de masse d'un satellite franco-italiano-suédo-anglais en plein territoire suédois. Pour réaliser se tour de force en territoire ennemi nous ne serons pas seul. La section Meduza Green composé de 5 unités dont moi même sera épaulé par la 1st OST au effectif de 10 unités dont le gradé Bibi aura le commandement. Cette unité d'élite américaine est intéressé par un autre composant du satellite. Pour le Kremlin c'est une mission à haut risque, ne devant en aucun cas permettre de nous rattacher à notre pays en cas "pépin". Pour cela notre équipement ne devra pas être réglementaire : des sur-tenues neiges venant de 3 pays différents seront distribuées aux unités (Italie, URSS de 1942 et US) ainsi qu'un équipement hétéroclite. 

Mais pour que la cohésion soit minimale, il faut prévoir des rencontres entre les unités de nos deux pays. La première se fera un dimanche pendant lequel les commandants pourront se rencontrer et parler de vive voix pour la première fois (sans pour autant que ceci n'ai déjà échangé nombre d'information par communication crypté). Ainsi un entrainement commun fut réalisé puis une dernière rencontre dans un lieu public en partageant un repas afin d'affiner les derniers détails précédé d'une audio conférence avec le chargé de mission non de code "Strike".

Bien sur comme chacun le sais une Op en territoire ennemi ne se fait pas sans un minimum de renseignement. C'est ainsi qu'une traque aux informations va être lancé aux cours des semaines précédentes la mission. Les deux chefs de sections ont donc pu au fil des discutions avec des militaires suédois, italiens et anglais glaner des informations sur les effectifs, les lieux et heures de rassemblement des unités adverse et même glaner les ordres de mission du groupe français... Après une énième discution, ils décideront de cacher ces informations à leur soldat et de ne les révéler quand cas de nécessité sur le terrain.

C'est ainsi qu'après un départ à 4h30 et une jonction des deux forces à 6h, nous avons été déposé avec du retard pour cause météorologique en bordure de la zone d'opération. Au cours de ce largage nous avons perdu 4 hommes pour diverse raisons (version non romancé : 3 US sont retenus par leur travail et 1 Russe est tombé malade). C'est finalement 11 unités et non 15 qui vont partir à l'assaut de l'objectif avec qui plus est du retard. Les ENI doivent déjà avoir le satellite et être sur la défensive à notre arrivé sur le terrain.

Partant de notre point d'extraction qui devait être physiquement balisé, mais que nous n'avons jamais trouvé, une longue marche nous attend. Une première marche de 3km sur le GR510 pour rejoindre le GR4 puis une approche par ce GR en obliquant vers le Vallon de la Terrasse le rejoignant au niveau de son petit lac puis en atteignant le Pont qui le traverse. Jusque là pas de présence ENI repéré. C'est en remontant le vallon que le groupe Bravo US signale une présence ENI. Après un long quiproquo sur la position de Bravo, la section Meduza Green (MG) oblique vers leur direction pour finalement avoir un visuel sur ce qui semblerai être un groupe de 4 ENI qui fuit en courant. L'un d'eux n'est pas armé... Supposant avoir trouvé le technicien ainsi que son groupe de protection la section MG charge dans une descente endiablé mélangeant glissade sportive et marche accéléré. C'est finalement le groupe Bravo que la MG rejoint après avoir perdu la piste du groupe ennemi. Les deux sections reprennent parallèlement leur progression en direction de la Terrasse et se retrouve accroché à des ennemis retranchés. Après un instant et quelques échanges de tirs, la MG se ceint en deux groupe de deux. L'un dirigé par MG 2 (Askasa) afin d'aider la Bravo dans sa tentative de progression et d'affrontement avec MG 3 (Satan). Quand à l'autre groupe composé de MG 1 (Eirosenin) et MG 4 (Pierre) l'objectif et de prendre par derrière une section qui semble être ennemi et qui finalement sera, après le regroupement avec les deux autres unité MG appuyés par le dernier survivant de Bravo, être la section Alpha. C'est a xce moment que la confirmation est donnée : les ENI ont le satellite. Alpha prend sur sa droite, quand à nous nous reprenons leur position. Après l'approche raté de l'un des leur et la manifeste volonté du groupe ennemi de ne vouloir quitter leur position supérieure et à couvert par rapport à nous, nous décidons de lancé l'assaut. Ils sont en supériorité numérique de plus. C'est là où un joueur OUT décide retourner à ses positions sans lunettes par le no man's land et finalement rejoint sa place dans le système de défense pour reprendre le tir. Le ras le bol est général autour de moi, la fatigue du à la marche et la faim les rendent très sensible. De plus un groupe ENI arrive sur nos arrières. Je décide de sortir ma grenade et mon fumigène pour appuyer notre assaut, c'est MG 3 qui a un souci de réplique qui s'en chargera. Sonnant la charge tel une trompette et criant un CHARGEZ à plein poumon, je signale aux unités restant d'Alpha le départ de l'assaut de la côte. Et là... les ENI se replient malgré leur supériorité numérique et l'attaque sur nos arrières. L'élan est lancé mais arrivé au contacte l'allumage du fumigène rate puis c'est le grattoir de la grenade qui à cause de l'humidité ne marche pas. Pour couronner le tout le briquet de secours foire lui aussi. Une légère contre attaque est bloqué sur le flan gauche m'offrant la possibilité de faire mon seul tué de la journée. Mais c'est finalement l'attaque par l'arrière qui nous sera fatale, Leur groupe de 6 hommes est composé de deux soutiens qui ne lache pas le doigt de la détente 1 seconde. Après avoir perdu un bras et juste avant d'être soigné, je tombe littéralement au champ d'honneur dans les bras de mon medic. A ce stade MG 3 est mort et MG 4 est grièvement blessé. MG 2, notre medic, tente de rejoindre MG 4 mais finalement ils tombent eux aussi. Finalement les derniers d'alpha tombent et s'en est fini de la mission. Si nos ennemis nous ont fouillés, ils tomberont dans le paquetage d'Alpha 1 deux mots écrit sur une feuille en alphabet arabe : « Allah Akbar »...
Revenir en haut Aller en bas
Vinpaco
RECONDO SQUAD
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: [1] Feedback général   Mar 1 Fév - 15:00

Sergent Vinpaco [Recondo Sqvad]
Notre mission etait de prendre position en ZR avec l'appui des Contractors 83...le reste etant scénaristiquement en place... La mission à été quelque peu chamboulée par le facteur temps...et le facteur Météo.
Nous avions envisagé le facteur "neige" en dotant l'ensemble du Squad de tenue neige. Pourtant cette dernière s'est invitée sur la partie...sans prévenir. Je ne peux pas dire que nous avons subi la météo.. nous nous en sommes accommodés.
Au top départ du Lieutenant Strike notre groupe de combat prend le chemin de la Zone de Rétention.
Notre déplacement est appuyé très efficacement par les Contractors 83 , disciplinés et très tactiques dans leur placement sur le terrain.
La progression est rendue compliquée par le manteau blanc qui nous oblige à faire plusieurs haltes et points carte pour ne perdre de vue notre objectif principal.
Le franchissement de la colline prend tout son sens quand au fur et à mesure de l'ascension notre groupe se disloque cherchant le chemin le plus adapté voir même le moins dangereux , je fixe les semelles d'Odn et H , une première pause longue pour regrouper le groupe de combat.
Les Contractors 83 poussent plus loin l'investigation pour trouver cette fichue ligne de crète que nous ne verrons que sur la carte. Les hommes se reconditionnent.
Des infos affluent aux oreilles du commandement, ça chauffe ? Non, des dysfonctionnements s'enchainent plus bas... l'Angel est en morceau, les infos sont confuses...
le commandement décide de rejoindre le groupe protection du satellite en utilisant des infos glanées auprès d'un berger qui nous permettra de rejoindre rapidement et sans laisser trop d'énergie, les combats de la plaine...
Nous ne prendrons pas part à ces escarmouches ...
Les groupes US et Spetnaz ont été traités. Plus personne sur place si ce n'est les Forces françaises qui débriefent brièvement les accrochages
Nous n'enregistrons aucune perte de nos effectifs.... notre mission secondaire et un échec , la mission principale un succès en demi teinte.
Rapport principal terminé.
Point photo à venir.
Vinpaco
Revenir en haut Aller en bas
M!no
CONTRACTORS 83
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: [1] Feedback général   Ven 4 Fév - 15:43

allez à moi

mission " fallen angel " n'ayant pu faire drop down en avril dernier , j'etais motivé pour celle là , tenue neige prete sauf ben qu'il ne neige pas ou pas encore, strike nous tient en haleine jusqu'au bout ça y est il neige ....fortement en plus, allez ça ira le matos est prêt tout semble ok et ça va le faire bolt camouflé neige etc.....sauf que (j'y reviendrais plus tard), alors ils nous faut 1h54 pour allez là-bas sauf que il y a la neige et que du coup les 55 derniers km se font à moins de 50 km/h, et là ouf j'ai un 4x4 et tout va bien pour la tenue de route sauf pour la bmw noire devant nous et le pauvre blou avec sa seat, bref apres du long retard, on arrive à rejoindre une partie des suédois qui doivent nous ouvrir la route pour rejoindre ZR .

On part c'est bon note pour plus-tard ne pas rester sous les arbres quand le neige fond sur les branches et là ben comme dans les dessins animes = bonhomme de neige lol .
bref progression tactique la t° s'eleve et là strike nous demande de prendre un azimut plein nord pour trouver la zr sauf que le plan ascendant est à 45 ° et là quelle partie de glissade avec un fred qui glisse tous les 2 m , un papy qui court partout, un vinpaco qui de rage perd le chargeur les lunettes lol, bref on grimpe persuade qu'il faut aller jusqu'en crete là ou sur la carte il etait marque zr et c'est là le drame on est monté pour rien lol pas grave un peu de sport ne tue pas, on redescent pour retrouver les suedois, mission accomplie oui un peu facile vu qu'en face ça ne 'a pas joue le jeu, les infos affusent et on nous demandent pour l'accrochage, essai de precision du bolt et là c'est le drame 12 m de portee maxi pour un sniper c'est un peu juste, on se motive, et on ira jusqu'au bout avec le pa s'il il faut, redescente pour trouver personne a prirori les italiens français et le reste du 22nd sas a "traité " la menace, respect.......

le retour au véhicule et l'attente des collegues se fait longue et oui ils sont au chaud avec claude bref on s'est mal compris, tant pis prochaine fois, bref beau crapahutage dommage pour la fin de l'op (je comprends la deception de strike et je le soutien)
Revenir en haut Aller en bas
Strike
Chief of Staff
Chief of Staff
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 39
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [1] Feedback général   Sam 9 Juil - 4:28

Fallen Angel s'est déroulée voici 5 mois. Je ne publie mon feedback qu'aujourd'hui car j'ai voulu prendre le temps d'analyser en profondeur les rouages de cette OP, et comprendre ce qui a conduit à son dénouement. J'ai manqué de temps pour m'y consacrer autant que j'aurai voulu le faire, mais c'est aujourd'hui chose faite, voici donc mon retex de l'OP FALLEN ANGEL ! Merci à tous pour votre patience... Very Happy

_________________________

Après 2 mois de préparation, Fallen Angel est terminée. Notre coalition (SSG suédois et RAP italien) n'a pas atteint notre objectif, mais nous avons mis toute notre énergie et notre savoir-faire au service de notre mission, soutenus par des SAS (incarnés par les Contractors83) en grand forme, efficaces et volontaires. Je les remercie pour leur implication et leur efficacité tout au long de cette OP.

Carte d’État-Major à l'issue de l'OP :
(relevés satellite Contractors83)



_________________________

08:00
Malgré l'avance prévue pour pallier aux difficultés météo, nous arrivons sur le point de rendez-vous retard sur notre horaire prévu. Les SAS, retardés aux aussi par une route encombrée de neige fraîche, arrivent dans la foulée.

09:00
Les deux groupes, SAS et SSG, se réunissent au point INSERT pour un rapide briefing sur la situation et notre plan d'action.

09:30
Nous nous insérons dans la zone de combat. Tombstone, leader des RAP, nous informe par téléphone qu'ils ont localisé et sécurisé la zone de crash : ils sont en attente du groupe URH. La première partie de la mission européenne est réussie.

Après plusieurs minutes à chercher vainement un chemin enfoui sous la neige, nous finissons par emprunter une autre voie plus lisible, guidés par oDn, Scrat et Vinpaco. Nous parcourons les bois jusqu'au point d'altitude 761. Le 4° RAP nous informe que le groupe URH les a rejoint et demande un appui de 4 unités. Après concertation avec Blou, leader des SAS, nous décidons d'envoyer 4 membres de son groupe en appui sur la position des italiens.

10:00
Regroupement des unités choisies autour de R@lf, leader de ce commando : briefing puis départ immédiat. Nous nous remettons en route pour rejoindre la verticale de la ZR.

11:00
100m plus haut, nous atteignons le point de bifurcation vers la ZR. Un berger nous informe que des soldats sont à nos trousses. Nous ne sommes sûrs de rien, mais dans le doute, je décide de faire partir le groupe vers l'emplacement de la ZR : je me poste en embuscade avec Dynamite, Vinpaco et Scrat. Si des unités ennemies venaient à nous suivre, nous pourrons nous interposer entre elle et le groupe. 5 minutes plus tard, rien. Nous décidons de repartir.

11:15
Pivotant à 90° nous prenons la direction du sommet. Objectif : alt. 1000m. Après 15 minutes d'ascension, les unités de tête qui sont déjà au sommet cherchent le site qui nous permettra d'installer la ZR. Les italiens nous informent que des unités ennemies sont en mouvement et en observation autour de leur position ; cependant rien d'alarmant pour le moment. Je leur indique qu'en cas de besoin, ils pourront compter sur notre appui. Après un parcours d'1.5 km depuis notre point d'insertion, arrivés à 150m de la crête, Scrat, Blood et moi trouvons un plateau idéal pour mettre en place la Zone de Rétention. Nous avons atteint notre objectif principal : reste à mettre en place le système défensif de la ZE.

12:00
Je communique l'info au groupe : les unités redescendent de quelques mètres et nous rejoignent. Nous nous positionnons sur zone, et j'ordonne le reconditionnement des hommes, avant que nous mettions en place nos postes défensifs fixes. A peine posé, je reçois un appel de Tombstone : les français ont trouvé 2 éléments sur trois, mais malgré une fouille méthodique, impossible de trouver le dernier. J'en réfère à l'État-Major. Par l'intermédiaire d'un satellite d'observation, ils localisent l'élément manquant et j'indique sa position aux italiens. Quelques minutes plus tard, le système de transmission est retrouvé. J'indique au leader des RAP la direction à suivre pour nous rejoindre, et le satellite se met en route vers la ZE.

12:30
Nouvel appel des italiens : on m'informe que le satellite est HS et intransportable, et que les français ne sont pas en mesure d'assurer son transport. Je me mets en contact avec Gas, leader des URH : selon lui le satellite part en morceau, et ne peut être déplacé. Je ne comprend pas comment cela a pu arriver, étant donné que le satellite en question est un assemblage de barres d'acier boulonnées les unes aux autres, en une structure robuste et facilitant la manipulation.

Malgré mes demandes répétées pour que la mission soit poursuivie, Gas reste bloqué sur sa position : le satellite restera où il est, d'autant que selon lui les autres unités sont de son avis et que tout le monde perd patience à cause de ça. Je suis même mis en cause comme le responsable de la situation. Je demande à parler au leader du 4e RAP : Tombstone me confirme que les URH ne monteront pas le satellite à la ZR, d'autant que la menace ennemie commence à devenir une évidence. Selon lui, il vont devoir se préparer à répondre à une attaque simultanée de deux groupes qui mettent en place une situation de tenaille autour de leur position. Je lui propose que SAS et SSG abandonnent la ZR pour leur apporter assistance, ce qu'il accepte.

13:00
Je rassemble les unités suédoises et anglaises, et nous entamons une descente sur la position du satellite. Au terme d'un trajet d'une vingtaine de minutes, alors que nous ne sommes plus qu'à quelques mètres de la zone de combat, nous apprenons qu'URH et Alpini ont défait leurs assaillants et que le satellite est toujours en leur possession.

13:30
SSG et SAS retrouvent les URH et RAP.

____________________________________

Du point de vue du joueur :

les Alpini et SSG, pris de cours, n'ont pu trouver l'opportunité de récupérer les éléments incriminant leurs nations respectives dans l'espionnage de leurs alliés européens. La coalition franco-anglaise, de son côté, a rempli sa mission : à l'heure H, le satellite sera remis entre les mains des autorités scientifiques de l'ESA. C'est un véritable scandale diplomatique qui s'annonce, et les conséquences de "l'affaire Alenia Space" marquent la fin de la stabilité politique et militaire de l'Europe...

Du point de vue de l'organisateur :

Après analyse des différentes infos rapportées, il apparaît que l'impossibilité pour les URH de remplir la mission "transport du satellite à la ZR" a bloqué le scénario initialement prévu. J'ai regretté, à l'issue de mon débriefing personnel, de ne pas avoir réattribué en cours d'OP cette mission aux Alpini, de manière à poursuivre le scénario. Mais après analyse du timeline, lorsque je suis informé par Gas qu'il ne pourra pas remplir sa mission, il est déjà trop tard pour que les RAP reprennent les choses en main. Les US et les Russes sont déjà prêts à attaquer, et la situation du satellite est déjà bloquée.

J'aurai pu contacter les leaders US et Russe et leur donner ordre de suspendre leur attaque.

Mais cette initiative aurait été contraire au principe du RPRC, qui veut que lorsque l'OP est lancée, l'organisateur ne prenne plus part à la gestion du jeu. L'effondrement de la mission des SSG et des RAP est donc une conséquence "normale" du processus de jeu, à assumer telle quelle. Parfois les plans de bataille les mieux ciselés tournent au fiasco, et c'est ce qui fait que cette OP, pour certains Raiders, a le goût amer de la réalité...

Lors des prochaines RPRC, en plus d'une sélection affinée des teams prenant part à l'OP, nous encouragerons les team leaders à prendre le relais de leurs alliés en cas de défection. Cela devrait éviter que le scénario se termine prématurément.

____________________________

Pour conclure, le staff RPRC et moi-même tenons à remercier les Leaders des équipes 1th ODA, Meduza Green, Contractors 83 United Milsim, Zombie Killer, et 13e RAP pour avoir mené leur team jusqu'au bout de l'effort. Nous remercions également tous les joueurs ayant pris part à cette OP, qui malgré des difficultés techniques certaines ont tenu leur engagement jusqu'au bout. J'espère que pour quelques heures, vous vous êtes tous sentis immergés dans la peau de votre personnage, investis de votre mission comme de vrais opérateurs et que vous avez ressenti ce frisson que l'aventure RPRC souhaite procurer à ses Raiders... nous espérons vous retrouver lors de notre prochaine OP !
cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://rprc.forumactif.us
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1] Feedback général   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1] Feedback général
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment créer mon feedback ?
» Feedback vêtement FXR Racing
» magnesie liquide
» [Feedback] Alexzechamp
» CONDOR SIM : version spéciale Parapotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raid-Commando ::  Opérations :: Feedback
 :: Operation FALLEN ANGEL - 30/01/2011 - Collongues
-
Sauter vers: